Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus avec Saint Jean
Article mis en ligne le 21 juin 2018
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

1. Sans fin j’exulterai, pour Toi je chanterai,
Ô Dieu, car Tu es bon.
Je danserai pour Toi, Tu es toute ma joie,
Ô Dieu, car Tu es bon.

Que chante pour toi la bouche des enfants,
Qu’exulte en toi le peuple des vivants !

2. Nous recevons de Toi la force de nos pas,
Ô Dieu, car Tu es bon.
Que craindre désormais, Tu marches à nos côtés,
Ô Dieu, car Tu es bon.

3. Chacun est à tes yeux unique et merveilleux,
Ô Dieu, car Tu es bon.
Tu donnes chaque jour le pain de Ton amour,
Ô Dieu, car Tu es bon.

Seigneur Jésus, toi l’Agneau de Dieu qui enlève nos péchés, je viens en esprit, au pied de ta Croix pour implorer ton pardon.
Seigneur, je reconnais que j’ai péché, j’ai transgressé tes lois, en particulier ta loi d’amour. Seigneur, aie pitié de moi.
Ta Parole nous dit dans 1Jn 1(9) : "Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité."

Humblement, à voix haute ou au plus profond de notre coeur, nous pouvons demander pardon à Dieu pour nos manquements, nos faiblesses...

1. Pardonne-moi Seigneur, J’ai renié ton Nom.
Pardonne-moi Seigneur, J’ai quitté ta maison.
J’ai voulu posséder, Sans attendre le don.
Pardonne-moi,et purifie mon cœur !
Kyrie Eleison (x2) Christe Eleison (x2)

2 - Pardonne-moi, Seigneur, j’ai suivi d’autres dieux.
Pardonne-moi, Seigneur, j’ai détourné les yeux.
J’ai choisi loin de toi la richesse et l’honneur,
Pardonne-moi et purifie mon cœur !
Kyrie Eleison (x2) Christe Eleison (x2)

3 - Pardonne-moi, Seigneur, je n’ai pas su aimer.
Pardonne-moi, Seigneur, je me suis dérobé.
Je ne suis pas resté le gardien de mon frère,
Pardonne-moi et purifie mon cœur !
Kyrie Eleison (x2) Christe Eleison (x2)

Seigneur Jésus nous sommes là ,devant le saint sacrement ou toi tu es présent. Tu es vivant et tu nous aimes d’un amour qui nous dépasse. Oui Dieu tu es plus grand que notre cœur. Aujourd’hui nous désirons, maintenant nous abandonner devant toi, déposant les soucis de notre vie ,nos peines, nos difficultés à t’aimer, à te prier à t’écouter...

Je te donne mon cœur, Il ne m’appartient plus,
Ce que j’ai de meilleur, Tout est pour toi Jésus.
Un parfum de valeur, Sur toi est répandu,
C’est l’offrande de mon cœur, Je suis à toi Jésus.
Prends mon âme, Prends mon cœur,
Je te donne tout.
Prends ma vie, Me voici,
Je te donne tout.
Mon cœur est à toi, Tout à toi.

Prions :« Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie.
Prends possession de tout mon être pour que ma vie ne soit qu’un reflet de la tienne. Rayonne à travers moi, habite en moi, et tous ceux que je rencontrerai pourront sentir ta Présence auprès de moi.
En me regardant, ils ne verront plus que toi seul, Seigneur !
Demeure en moi et alors je pourrai, comme toi, rayonner, au point d’être à mon tour une lumière pour les autres, lumière, Seigneur, qui émanera complètement de toi. C’est toi qui, à travers moi, illumineras les autres.
Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire, la louange que tu préfères, en te faisant rayonner sur ceux qui nous entourent.
Par la plénitude éclatante de l’amour que te porte mon cœur. Amen. »
Prière du Bienheureux Cardinal John Henry Newman (1801-1890)

Viens, Esprit Saint descends sur nous,
Comble-nous de ton amour,
Que rayonne ta bonté !

Viens, Envoyé du Dieu Très-Haut,
Viens et fortifie nos corps,
Et fais de nous ta demeure.

Viens et embrase nos vies,
Viens briller dans nos nuits,
Toi le consolateur.
(A toi nos louanges)

Viens Esprit de vérité,
Viens purifier nos cœurs,
Viens nous renouveler.
(A toi nos louanges)

Nous pouvons garder un moment de silence pour laisser l’Esprit Saint agir pleinement en nous.

Nul n’est comme toi.
Nul ne peut toucher mon cœur comme toi.
Je pourrais chercher éternellement,
Pourtant nul n’est comme toi.

Ta bonté coule tel un fleuve immense
Et c’est ta main qui guérit.
L’enfant qui souffre trouve en toi un sûr abri,
Nul n’est comme toi.

Nous nous mettons debout pour écouter la parole de Dieu :
Alléluia hé, alléluia hé héhé héhé (bis)
Louons le Seigneur , allélu alléluia alléluia éh (bis)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,57-66.80.
Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient :
« Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.
L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

Nous pouvons nous assoir pour écouter la méditation.

Ce dimanche, l’Église célèbre la naissance de Jean Baptiste, le fils d’Élisabeth et de Zacharie, la cousine de Jésus. Jean Baptiste qui vient de naître aurait dû s’appeler Zacharie, comme son père, c’était la tradition.
Mais, Élisabeth demande qu’on l’appelle Jean. Ce prénom qui veut dire « Dieu fait grâce » étonne tout le monde.

Déjà, Élisabeth, sa maman, était une femme stérile qui a cru dans la parole efficace de Dieu qui lui a accordé un fils dans sa vieillesse. Le nom de Jean est confirmé par son papa Zacharie qui a peiné à croire et qui est devenu muet depuis que l’ange lui avait annoncé qu’il aurait un fils.
En fait, tous les noms de cette page d’Evangile sont une Bonne Nouvelle :
-  Zacharie : « Dieu se souvient »
-  Élisabeth : « Dieu a promis »
-  Jean : « Dieu fait grâce »

La naissance de Jean annonce la venue d’un temps nouveau : celui du Christ. D’ailleurs, les premiers mots qui sortent de la bouche muette de Zacharie sont des paroles de louange, de bénédiction. C’est bien le temps nouveau, le temps du salut.
Dieu commence à faire grâce : le pauvre père âgé qui n’avait pas voulu, croire l’impossible se voit pardonné et guéri.
« La crainte saisit tous les gens du voisinage »
Attention, cette crainte n’est ni une angoisse, ni une panique.
La crainte, au sens biblique, c’est l’attitude de l’homme qui approche le divin.
Un mystère place sur tous ces évènements.
Tous disaient : « Que sera donc cet enfant ? »
Cet enfant, Jean Baptiste, sera une voix qui crie dans le désert, qui annonce que le Messie est proche. Cet enfant aura la tête tranchée par Hérode à 30 ans. Cet enfant a eu une vie ratée !! Pourrait-on dire ?
Pas du tout, Jean Baptiste, courageux et fort, a parfaitement réussi sa vie. Il a réalisé ce que Dieu attendait de lui.
« La main du Seigneur était avec lui » « L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait »

En fêtant la nativité de Saint Jean Baptiste, l’Église célèbre Dieu qui fait grâce, lumière venue dans le monde pour rendre témoignage.
Et nous, nous nous rappelons que par notre baptême, nous sommes appelés à naître de nouveau en nous laissant renouveler par la grâce.
La naissance de Jean Baptiste inattendue et heureuse dans la vie d’Élisabeth et de Zacharie, nous invite à accueillir nos vies. Elles sont un don de Dieu.
C’est avec Dieu, en sa présence, sous son regard, que nous écrivons nos vies peu à peu.

À Saint Jean Baptiste, prophète du Très-Haut, venu comme témoin pour rendre témoignage à la lumière, priez pour nous.
Saint Jean Baptiste, rends-nous capables d’accueillir Jésus-Christ, le Fils bien aimé du Père, lumière qui éclaire nos sentiers, tortueux quelques fois…
AMEN

1. Dieu tu es ma force, ma consolation,
Une lampe devant mes pas.
Ta voix a triomphé de l’ouragan,
Remporté le combat.
Tu m’offres chaque jour
Ton infaillible amour ;
Toi, qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile !

2. Tu étends mes ailes pour toucher les cieux,
Protégé par ta main.
Ta grâce m’appelle à lever les yeux
Et suivre ton chemin.
Tu m’offres chaque jour
Ton infaillible amour ;
Toi, qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile !

3. Ta miséricorde coule de la croix,
Ton sang m’a racheté.
Tout ce que je suis me vient de toi.
Sans fin je te louerai.
Tu m’offres chaque jour
Ton infaillible amour ;
Toi, qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile !

En ce dimanche où nous méditerons sur la naissance de Saint Jean, confions nous à lui.

Prions ensemble :
« Ô bienheureux Jean, toi qui as baptisé le Fils de Dieu, tu étais rempli de l’Esprit Saint avant même d’être enfanté. Et tu reconnaissais Dieu avant que le monde ne l’ait connu. Tu as reconnu la Mère de ton Dieu avant que ta mère l’ait saluée.
Ami de Dieu, intercède pour nous. Amen. »
Prière à Saint Jean Baptiste de Saint Anselme de Cantorbéry

Adorez-Le, bénissez-Le !
Que la louange de vos chants Le glorifie !
Adorez-Le, bénissez-Le !
Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

Aujourd’hui, approchez-vous de Lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

D’un seul coeur, louez votre Seigneur,
Que Son amour transforme votre vie.

Tu es notre maître en ce lieu, manifeste toi au milieu de nous
Tu es notre maître en ce lieu, donne nous ton feu
(bis)

Feu qui éloigne nos peurs, feu par qui nous trouvons l’espérance,
Feu qui nous affermis dans la foi, en ta puissance

Feu qui brule nos péchés, feu qui donne la joie du pardon,
Feu qui nous transforme et nous refait semblable à toi

feu qui construit le royaume, feu qui établis l’homme nouveau,
Feu qui nous rend libre d’adorer ta sainteté

Chant final :

D’ici aux confins de la Terre, va résonner notre prière
Nous chanterons car tout est accompli et nous vivons de l’Esprit
Qu’éclate en toutes les nations, le réveil d’une génération
Nous danserons car tout est accompli et nous crions Jésus-Christ

Louez le louez le qui que vous soyez
Louez le louez le où que vous soyez
Louez le louez le en toutes circonstances
Louez le louez le voici que Dieu avance

Et de l’Europe et de l’Afrique, de l’Asie jusqu’en Amérique
N’ayons plus peur car tout est accompli et nous vivons de l’Esprit
Jeunes et vieux dans la louange, que chantent l’Eglise et les anges
A Lui l’honneur car tout est accompli et nous crions Jésus-Christ

Du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest au chant de notre Père céleste
Dansons ensemble car tout est accompli et nous vivons de l’Esprit
Qu’elles s’appellent, qu’elles jubilent au cœur des mers toutes les îles
Courons ensemble car tout est accompli et nous crions Jésus-Christ

Chrétiens d’Orient et d’Occident, unis autour du Dieu vivant
En Jésus-Christ car tout est accompli et nous vivons de l’Esprit
Et qu’aux quatre coins de la France, s’élève un chant naisse une danse
Pour le Messie, car tout est accompli et nous crions Jésus-Christ




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2018 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10